ANDRE RENY

1906 - 1994
Artiste Peintre amateur - Fleuriste et musicien professionnel
Saint-Jean-de-Luz - Pays Basque

Galerie A propos Livre d'or Contact



André Reny, né le 13 juin 1906 à Saint-Jean-de-Luz, était un fleuriste, mais pas seulement. Il a combiné son amour pour les beautés de la nature avec une immense passion et un talent pour la musique. Il cultivait son métier de musicien avec sa contrebasse et son saxophone.

André Reny a été un précurseur à bien des égards: il a construit son propre studio à la maison au début des années 70 à l'aide d'un magnétophone à 4 pistes. Là-bas, il a composé et enregistré des ensembles de cuivres et d'orgues. En outre, il dirigeait des orchestres qui jouaient tous les week-ends en public dans le kiosque à musique de la place centrale de sa ville (place Louis XIV à Saint-Jean-de-Luz).

Son intérêt pour la beauté s'est également étendu aux arts de la peinture. Cependant, tellement occupé par ses activités en tant que musicien et fleuriste, ce n’est qu’à la retraite qu’il a trouvé le temps d’explorer ce monde. Dans une explosion de ses inspirations picturales qu’il détient depuis si longtemps, il réalise de magnifiques peintures immobiles, allant des fleurs aux paysages en passant par les bâtiments historiques. Il a exploré diverses techniques, mais celle dont il était le plus féru était l'utilisation de la plume à l'encre de Chine.

Certaines de ses œuvres les plus touchantes révèlent une certaine mélancolie. Pourtant, mélangés à l'intérieur, on peut également découvrir une sérénité plus légère et plus calme. Pour ces pièces spéciales, il utilisait de l'encre monochrome. Pour des scènes plus animées, comme des panoramas de la baie touristique de sa ville natale, il n'hésiterait pas à utiliser toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Je me souviens petit garçon, j'étais fasciné par les centaines de petites bouteilles qui contenaient tant de nuances et de merveilles…

Certaines de ses peintures évoquent ses aventures en Algérie, au Maroc et en Tunisie, mais au plus près de la fin de sa vie, ses œuvres picturales se concentraient davantage sur les paysages du Pays basque, sa patrie avec laquelle il se sentait aussi proche.

Il utilisait très peu des photographies comme modèles. Au lieu de cela, il prenait son chevalet, son siège et ses crayons au fusain, explorait les environs pour trouver un point de vue idéal, puis s’installait pour dessiner un croquis initial de ce qui deviendra son prochain tableau. De retour à la maison, avec une patience infinie, trait après trait le dessin prend forme et se transforme en une belle œuvre d'art. Laissez vos yeux se concentrer à quelques centimètres de l’une de ses peintures, puis remontez lentement. Il est étonnant de voir comment ces innombrables petites touches se forment et deviennent un objet, un paysage, l’ombre d’un corps ou même une émotion.

André Reny nous a quittés le 3 septembre 1994 alors que nous étions encore jeunes. Nous sommes pourtant si reconnaissants de l'avoir connu assez longtemps pour qu'il nous inspire et nous guide dans notre vie artistique.

Ses petits-enfants (Edouard, Charles et Victor Reny)